Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALGERIE 2014

Le Billet d'Humeur d'Ibn Ziri

Election Algérie 2014: ce qui a changé (2)

Publié le 24 Mars 2014 par Arabies.over-blog.com in Algérie, arabe, Actualité, bouteflika, benflis, elections, presidentiel, Islam, medias

Pourquoi cette élection sera différente ?  (selon ma perception)

Il y a des changements majeures dans l'histoire des nations, dont les premices sont imperceptibles. l'Algerie est à l'aube d'un chagement de ce type.

On dit que les peuples ont souvent un sixieme sens, pour pressentir le passage d'une ere à une autre, c'est ce qu'on appellent le "bon sens populaire". Evidemment nous pouvons aussi citer plein de pages de l'histoire oû les peuples n'ont rien vu venir. Vaste sujet en fait.

Pour ce qui nous concerne, je pense que l'election du 17 Avril sera marqué par une surprise majeure pour les raisons suivantes:

1/ L'emergence des TV privés Algérienne.

2/ La généralisation de l'acces à l'internet à l'ensemble du territoire national.

3/ La présence concrete de de leadeurs d'opinions en dehors de l'architecture institutionnelle.

 

Voyons voir le détails de ces raisons:

 

2/ La généralisation de l'acces à l'internet à l'ensemble du territoire national;

 

Le developpement depuis 2010 d'une plus grande couverture du réseau internet à travers le pays, par le moyen de l'ADSL et des clès 2G puis 3G, a permis: une acceleration de la diffusion de l'information, l'acces à des sources differentes d'information et surtout la publication et la diffusion des opinions.

Après une période d'adaptation du citoyen à ce média et le dépassement de la méfiance envers internet (réaction naturel pour le citoyen habitué aux manipulations et au manque de transparence), est venu le temps de la prise en main et de l'utilisation.

Nous pouvons voir le foisonnement sur le réseau de sites dédiés, de blogs et de videos. c'est ainsi que le nombre de "réactions" sur les sites d'information en ligne est passé d'un stade confidentiel (souvent des militants vivants à l'etranger) à une présence très forte à travers tout les sites qui le permettent, créant par delà même un espace de débat et d'échange à côté de l'espace premier de l'info.

Dans ce cas il est souvent observé qu'une personne lisant un article passera trois fois plus de temps à lire les réactions à celui-ci, découvrant ce qui peut (faussement) sembler etre une opinion générale. Aussi au travers des liens qui sont partagés acceder par un circuit de tunels alétoires à d'autres infos, d'autres sources et d'autres médias.

exemples!

http://www.algeriepatriotique.com/

http://www.algerie360.com/

 

Les plateformes de diffusion des flux vidéos (Youtube,..) ouvrent aussi le champ à ce même phenomene de diffusion et de partage de l'information. Ici la difference majeure est que la démarche va du citoyen vers le citoyen, l'aspect institutionnel ou fficiel perd toute primauté.

voyons quelques exemples:

https://www.youtube.com/watch?v=pAOjpsS87Kg

https://www.youtube.com/watch?v=Cxlm_TvLP14

https://www.youtube.com/watch?v=TF6gMmqCQcU

On peut constater sur ce dernier point que la prise de parole cioyenne est inscrite dans une démarche pro-active, elle va clairement au devant pour donner une opinion ou un avis, sans se soucier specialement d'etre sollicitée pour cela.

Il est vrai que la démarche peut-etre traitée de narcissique (comme ici d'ailleurs), mais il faut bien un peu de narcissisme pour ce mettre comme ça devant un public ou exposer au regard de l'autre ce qu'on a en soi.

Rajouté au premier point ,celui des TV privés, la généralistion de la couverture internet à l'ensemble du territoire et à tous les citoyens, installe une nouvelle réalité politique et médiatique.

De fait, nous ne sommes plus en face d'un schéma ancien de Diffuseur-Recepteur, mais dans une configuration ou tout le monde diffuse et tout le monde reçoit. dans cette configuration, le pouvoir ne peut que perdre de l'influence et de la maitrise.

Pour une fois, il n'est plus seul decideur du discours à proposer et du moyen de le diffuser, mais il est ramené à un rôle équivalent d'un média ou d'une organisation bien structuré. par exemple si un groupe de 20 personnes décide de se consacrer pendant une semaine entiere à diffuser un discours structuré auprès de lasocitét à travers ces deux moyens de communication, ils pourront au bas mot créer un congestionnement de l'information ou mieux se substituer pour l'occasion à la communiction publique.

 

En cela, c'est un aspect qu'il faudra prendre en compte pour comprendre le changement inéluctablement en cours en Algérie.

NB: les sites et liens mis en exergue dans cette articles n'exprime pas spécialement mon opinion, elles sont données à titre d'exemple.

Commenter cet article